Chroniques

chronique ; PhonePlay, Morgane Bicail

hjvb

Éditions Michel Lafon • 15,95€ • 348 pages

RésuméUn soir, Alyssa, seize ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange : « Devine qui je suis et je serai à toi. » L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques. Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien?


Mon avisSi tu suis mes CLQLV, alors tu sais sûrement déjà que je ne m’attendais pas forcément à grand-chose de la part de PhonePlay, un livre issu d’une fanfiction. En effet, après avoir lu les deux premiers tomes d’After (mes chroniques : tome 1 / tome 2), je commençais à croire que les récits trouvés sur Wattpad n’étaient pas pour moi… Mais j’ai tout de même tenu à me plonger dans celui-ci, ne serait-ce que parce que l’intrigue me semblait intéressante et originale… Verdict : comme je m’y attendais, je ne suis pas plus charmée que ça.

Déjà, le personnage principal, Alyssa, m’a tapé sur le système après à peine quelques pages. Je me suis énervée de nombreuses fois à cause de son immaturité et de ses réactions incompréhensibles qui m’ont énormément fait penser à celles de Tessa Young dans After. Ainsi, Alyssa est censée avoir 16 ans et être élève de Première, mais elle se conduit à mes yeux comme une gamine de 12 qui cherche à tout prix à faire enrager son entourage en faisant n’importe quoi : elle fume comme un pompier, boit comme un trou, et n’arrête pas de se plaindre de ses parents et de ses amies comme s’ils ne valaient pas mieux que de vieilles chaussettes. Ce que je veux dire, c’est qu’à cet âge-là, on est quand même censé acquérir une certaine maturité, et ce n’est certainement pas en se bousillant la santé que l’on y arrive. Pas forcément un bel exemple pour la jeunesse, donc…

Pour ce qui est de Lui, je n’ai pas grand-chose à dire, si ce n’est que la jeune auteure a bien géré de ce côté-là pour moi : vraiment mature pour ses 18 ans, plein de mystère, et poussant à tourner les pages afin que nous puissions enfin découvrir sa véritable identité… À mes yeux, il est le seul élément du livre qui lui donne une vraie profondeur et une vraie raison d’être.

J’en profite pour revenir au livre en lui-même : si on enlève les histoires de clope et les plaintes d’Alyssa, les fois où elle parle à ses amies comme à des chiens galeux, les longs échanges de SMS entre elle et Lui… alors clairement, il n’y aurait plus grand-chose à lire. Après, oui, je sais bien que Morgane Bicail n’a que 14 ans, et c’est vraiment génial pour elle qu’elle ait pu se faire publier aussi jeune, mais ça n’excuse pas tout : ce livre est trop bancal, voire un peu vide, et tout s’enchaîne à une telle vitesse que l’on n’a même pas le temps d’assimiler certains éléments.

En bref : une déception, mais attendue cette fois. Je suis désolée si mon avis paraît dur, mais je ne peux pas ne pas être sincère ; trop de choses m’ont énervée voire passablement ennuyée dans ce livre, et je commence sincèrement à croire que les éditeurs devraient arrêter de se jeter sur les fanfictions à succès juste parce qu’elles ont beaucoup de lecteurs…


Ma note

2Ce sera donc un petit 2/5 pour PhonePlay. J’espère que les fans de ce livre ne viendront pas me casser les pieds avec leurs commentaires du genre « De toute façon, t’es jalouse! », puisque ce n’est assurément pas le cas. Je suis tout simplement sincère, et je n’hésite pas à l’être lorsqu’un livre m’a déçue. (Je me sens un peu obligée de me justifier pour le coup, vu toutes les horreurs que j’ai pu voir à propos des chroniqueurs qui ont osé émettre un avis négatif pour ce genre de livres à succès…)


Et voilà pour cette chronique! J’avoue que je ne me sens pas forcément rassurée en la postant, ne serait-ce que pour les raisons énoncées ci-dessus… Je trouve ça vraiment triste que l’on n’ait plus le droit de dire ce que l’on pense sans qu’une armée de groupies ne viennent nous taper sur les doigts… Mais bon, que veux-tu : c’est comme ça, et on fait avec!

Sur ce, je te souhaite un bon après-midi, et surtout un bon week-end! ♡

Sans titre-1

Publicités

4 réflexions au sujet de « chronique ; PhonePlay, Morgane Bicail »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s