Chroniques

chronique ; Divergente (tome 1), Veronica Roth

r2h1

Éditions Nathan • 16,90€ • 448 pages

RésuméCinq destins, un seul choix.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.

Elle est Divergente.

Ce secret peut la sauver… Ou la tuer.


Mon avisÇa faisait déjà un moment que la trilogie Divergente traînait dans ma PAL : il était donc grand temps que je m’y mette! Tous les lecteurs de mon entourage m’encourageaient à commencer, m’assurant que je n’allais pas être déçue et que cette série valait vraiment le détour… Bizarrement, après ma lecture, je suis un peu mitigée.

Bien sûr, je ne peux pas nier le fait que cette lecture était agréable… Mais, il y a une chose qui m’a embêtée en particulier et qui a failli m’empêcher de poursuivre au-delà du huitième chapitre : la lenteur du démarrage. Alors, me diras-tu, les bases doivent quand même être posées par la narratrice (Beatrice « Tris » Prior), elle doit nous apprendre à nous y retrouver parmi les cinq factions, les établissements dans lesquels elle évolue… Mais était-ce vraiment nécessaire de faire aussi plat? Personnellement, même si ce que racontait Tris était intéressant et très important pour la suite, je me suis pas mal ennuyée jusqu’à ce qu’elle commence son initiation dans sa nouvelle faction. J’aime quand il y a un minimum d’action, et non, le simple fait de regarder des Audacieux descendre d’un train en marche avec un air rêveur n’en est pas pour moi. C’est peut-être ça, justement : l’attitude de spectatrice de Tris m’a gênée, ainsi que son air passif, ses nombreuses descriptions et ses souvenirs qui remontent sans cesse… Tout ceci a étouffé l’action ; je l’ai trouvée un poil trop Altruiste, en somme.

Quoi qu’il en soit, je n’ai pas trouvé d’autres éléments négatifs qui m’ont marquée : à partir du huitième chapitre, j’ai commencé à vivre l’histoire à fond, et je me suis vraiment éclatée avec la novice Audacieuse qu’est devenue Tris! On sent vraiment une évolution dans son comportement, sa manière de penser : ses réflexes changent, son côté Altruiste laisse peu à peu la place à ses côtés Audacieux / Divergent, à celle qu’elle est vraiment et qu’elle ne s’est jamais autorisée à devenir jusque là. Sa rencontre avec Quatre m’a totalement chamboulée, et ayant vu le film il y a quelques mois, je peux t’assurer que les sentiments qui les lient au fur et à mesure dans le livre n’ont absolument RIEN à voir avec ceux brièvement évoqués au cours du long-métrage. Je suis vraiment tombée amoureuse de ces deux personnages, qui sont si différents l’un de l’autre qu’ils en deviennent complémentaires…

Aussi, la vision post-apocalyptique de Veronica Roth a beau me faire penser à celle de Suzanne Collins (Hunger Games), il y a ce petit truc en plus qui fait tout. Les éléments incorporés au compte-goutte dans le récit éloignent peu à peu le lecteur de cette impression de ressemblance entre les deux œuvres. (Après, n’ayant vu que les films Hunger Games, je ne peux pas te promettre qu’il en est de même pour tout le monde! Peut-être qu’il est plus facile de se détacher de cette œuvre en n’ayant connu que ses adaptations? Si jamais tu as un avis divergent – ahah, mais qu’est-ce qu’on se marre! -, n’hésite pas à me le faire savoir dans les commentaires, je serais ravie d’en discuter ~)

Pour finir, voici un petit récapitulatif des points forts et des points faibles de ce tome 1 selon moi!

Les + : histoire intéressante (j’ai adoré l’idée des factions!), fluidité de l’écriture, personnages recherchés et constamment en évolution, relations et aventures envoûtantes, le fait qu’on ne s’attarde pas sur le physique et davantage sur le côté psychologique
Les – : lenteur au commencement, passivité du personnage principal au début (ça m’a vraiment contrariée même si je sais que c’était nécessaire) et à certains moments du livre, réactions parfois incompréhensibles de Quatre

J’ai donc beaucoup aimé ce premier tome, même s’il ne rentre pas dans mes coups de cœur ; une lecture agréable qui m’a vraiment apporté beaucoup de choses par rapport au film!

fraise


Ma note

4OHMONDIEU, une note en-dessous de 5 pour la première fois! Note bien ce jour sur ton calendrier, c’est historique!.. Non, plus sérieusement, je pense avoir été la plus objective possible pour le coup : j’ai vraiment essayé de donner la note qui me paraissait la plus juste, et en pesant les + et les -, j’en suis donc arrivée à 4! Ma déception du début et mes petites contrariétés ne sont finalement pas grand-chose comparées aux moments de bonheur que m’a procuré ce premier tome ♡


Sur ce, je m’arrête ici pour aujourd’hui, en espérant que cette chronique t’a plu ; je lirai le second tome de Divergente en Janvier, donc la prochaine concernant cette série ne sera pas trop longue à arriver! En attendant, on se retrouve très vite pour un nouvel article et un nouveau livre ♡

Sans titre-1

Publicités

8 réflexions au sujet de « chronique ; Divergente (tome 1), Veronica Roth »

    1. Je n’ai pas encore lu la trilogie Hunger Games, mais c’est prévu! 🙂
      Quant aux films Divergente, je n’ai vu que le premier, et j’avais bien aimé… Même si je me rends compte, après avoir lu le tome 1, qu’il est loin d’être parfait 😮

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s