Chroniques

chronique ; Le Fer au Cœur, Johan Heliot

Le Fer au Coeur

Éditions Gulf Stream • Collection Électrogène17€ • 288 pages

01-resumeCité de Pérennia. Punie et brisée pour avoir bravé le regard d’un défenseur de la Vertu, la jeune Maïan est envoyée dans les tréfonds de la Ville-Basse pour y expier sa faute. C’est au cœur de ce purgatoire de vapeur dont personne ne revient jamais qu’elle rencontre Leonardo, un étudiant condamné pour avoir laissé libre cours à son imagination en créant des machines fabuleuses. Avec l’aide de Volco et Lanaé, deux habitants de la ville souterraine, Maïan et Leonardo tentent d’unir leurs forces pour survivre. Mais dans ces entrailles nauséabondes où les âmes sont corrompues à force d’être opprimées, il est difficile pour ces épris de justice d’accorder leurs ambitions…

Des destins qui se croisent au cœur d’une lutte poignante et sans âge. Un hommage à toutes celles et ceux avides de raison et de liberté, aujourd’hui encore trop souvent brimés.


02-mon-avisLa dernière fois que j’ai lu un roman de la collection Électrogène, c’était lors de ma lecture commune avec Eole pour Sang-De-Lune! Si tu te souviens bien, j’avais beaucoup beaucoup aimé ce one-shot, et j’ai donc voulu réitérer l’expérience avec une nouveauté… j’ai nommé, Le Fer au Cœur!

Je ne vais pas te faire mariner plus longtemps : je me suis régalée! J’ai plongé sans retenue dans l’imaginaire de Johan Heliot, ai fait la connaissance de Maïan et Leonardo, et ai été carrément révoltée face à leur sort. Pérennia n’est pas une cité où il fait bon vivre, et j’ai senti mon côté féministe resurgir à de nombreuses reprises au cours de ma lecture… Car oui, ici, les femmes sont traitées comme des moins-que-rien. Nous sommes dans une société où la religion a pris le dessus sur toutes les autres formes d’autorité, et où seuls les hommes trouvent grâce aux yeux du Père.

Je me suis attachée aux personnages que l’on découvre tout doucement au fil des chapitres, et en particulier à Leonardo. Il est simple, doux, et foncièrement bon! Son intelligence est incroyable, et c’est justement grâce à son génie et à sa connaissance des machines (interdites en surface par les dévots) qu’il va pouvoir aider Maïan, qui arrive dans la Ville-Basse en étant complètement brisée… dans tous les sens du terme. J’ai ainsi pu découvrir grâce à lui un aspect steampunk très agréable, qui m’a réconciliée le temps d’une lecture avec ce genre qui trouve rarement sa place dans mon petit cœur de lectrice 💛

Pour finir, je te parlerai brièvement du style de l’auteur : poétique et léger à la fois, il a su m’emporter sans aucune difficulté au cœur de l’intrigue, me faisant vibrer en même temps que nos deux héros, m’emplissant d’un désir de vengeance et de rébellion presque grisant ❤️ Magnifique!

En bref : encore une belle découverte dans cette collection! Je suis ravie d’avoir pris le temps de visiter la cité de Pérennia et d’en chercher les secrets aux côtés de Maïan et de Leonardo. Je ne peux que te conseiller de foncer sur ce roman à ton tour, qui aborde plein de sujets différents avec brio!


03-ma-note

4


Voilà pour cette chronique! Je crois que je vais finir par me pencher très rapidement sur les autres titres de chez Gulf Stream… 🤔 Beaucoup de pépites s’y cachent! 😝

Bonne soirée à toi! 😘
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s