Chroniques

chronique ; Les garçons ne tricotent pas (en public), T. S. Easton

tricot_

Éditions Nathan • 15,95€ • 360 pages

01-resumeAprès avoir volé de l’alcool dans un supermarché, Ben, 16 ans, doit suivre un « parcours de probation » pour jeunes délinquants et, dans ce cadre, s’inscrire… à un cours de tricot. La tuile! Mais Ben accepte de jouer le jeu, tant que Megan (la fille dont il est amoureux), son père, ses copains… bref, tant que PERSONNE n’est au courant. Ce qu’il n’avait pas prévu : se découvrir une passion dévorante pour le tricot, au point de participer à des concours et de transformer sa vie… en mensonge haut en couleurs, impossible à démêler!


02-mon-avisVoilà un livre qui a attendu beaucoup trop longtemps dans ma PAL alors que je m’étais promis de le lire rapidement! Je l’ai trouvé un peu par hasard au détour d’un rayon, et j’ai immédiatement fondu devant sa couverture flashy… (Comment ça, « je suis faible »?) J’ai lu quelques pages, par pure curiosité, et là : j’ai éclaté de rire! Eh oui, dès le départ, Les garçons ne tricotent pas s’impose comme étant l’un de ces récits vrais qui brillent grâce à leur humour décalé…

Malgré sa forme peu originale (on retrouve une fois de plus un journal intime), le thème de ce roman est très intéressant voire carrément inédit : le tricot. Ben, le protagoniste, va peu à peu se découvrir une véritable passion pour cette discipline, et va devoir apprendre à s’assumer avec! J’ai trouvé ça juste génial d’avoir un garçon comme narrateur (c’est trop rare, bon sang), mais c’était encore mieux d’avoir celui-là : humour noir et franchise sont au rendez-vous avec ce lycéen un poil ringard!

Le meilleur point selon moi est quand même le combat que mène l’auteur contre les clichés ; pour une fois, on fait un peu plus attention aux représentants masculins qui eux aussi sont malheureusement victimes de bon nombre de règles tacites et débiles. Ainsi, Ben doit sans cesse se battre contre lui-même et les autres, car selon notre société, un garçon ne doit pas tricoter… (Bah oui, c’est pour les filles, voyons! 🙄)

À côté de ça, on a une jolie histoire bien ficelée, avec des témoignages fictifs poignants et pleins de vérité : l’ado paumé qui se cherche un talent, la vieille dame seule qui ne demande qu’à être aimée, la fille agressive qui cache un cœur en or… du déjà-vu, me diras-tu. Figure-toi que non! Ici, même si les idées sont loin d’être nouvelles, T. S. Easton a su montrer ce que l’on ne voit jamais, les choses qui comptent réellement 💙

En bref : un one-shot touchant et très drôle qui saura prouver aux plus sceptiques que SI, les garçons tricotent, et même en public s’ils le veulent!


03-ma-note

4


Voilà pour cette chronique! On se retrouve demain pour une autre, mais qui sera malheureusement beaucoup moins positive que celle-ci… #suspense

Bonne soirée! 😁
Publicités

6 réflexions au sujet de « chronique ; Les garçons ne tricotent pas (en public), T. S. Easton »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s