Chroniques

chronique ; L’Œil du Dragon (tome 1 : Vulcain), Mark Robson

vulcain

Éditions Pocket Jeunesse13,70€ • 266 pages

01-resumeDans le Royaume de Treer, tous les enfants rêvent de devenir cavalier-dragon. Tous, sauf Nolita : elle a peur du vide et… des dragons! Pourtant, c’est elle que Vulcain, le dragon bleu, a choisie pour mener à bien sa quête fantastique. Mais un jour l’Oracle tombe gravement malade, il va mourir : tous les dragons sont menacés. Nolita va devoir surmonter ses pires craintes pour les sauver. Et, avec une horde de chasseurs assoiffés de sang à ses trousses, sa mission s’annonce périlleuse…


02-mon-avisOouuaaais, c’est le retour des dragooons! 🐉 Pour la petite histoire, j’ai lu ce livre pendant les vacances de Noël, à l’occasion du #FRRAT : une lecture sympathique, avec beeaaauuucoup de créatures ailées… et de personnages agaçants. Oui, je te le dis d’entrée de jeu : on est loin du coup de cœur pour ma part 🙊

Nous sommes dans le Royaume de Treer, une terre immense peuplée d’humains et de dragons. Dans ce monde, beaucoup d’entre nous sont intimement liés à nos bébêtes préférées : ce sont des cavaliers-dragons, capables de communiquer par la pensée avec leur monture! Une fois un duo formé, il a un but bien spécifique : trouver l’Oracle (le grand manitou des dragons), et accomplir une quête qui lui montrera le sens de la vie… C’est très spirituel, mais j’ai trouvé cette idée assez jolie 😊

Dans ce premier tome, contrairement à ce qui est présenté dans le résumé, on va suivre quatre jeunes : Nolita, Élias, Kira et Poll. Ils ont tous eu la chance d’être liés à un dragon d’une race différente, et vont donc chercher à rejoindre l’Oracle ensemble… lorsqu’ils vont se rendre compte que leur rencontre est tout sauf un hasard. En effet, la quête qui leur est confiée par l’Oracle ne peut être effectuée que s’ils sont prêts à travailler main dans la main. Quelle est-elle? Sauver cette entité millénaire qui se meurt dans sa caverne…

Vivre cette aventure avec des enfants ne m’a pas dérangée – en revanche, le caractère de certains d’entre eux, si 🤒 Nolita est très certainement celle qui m’a le plus exaspérée : elle a peur de tout (VRAIMENT TOUT), ne supporte rien, et est têtue comme pas permis! Sa plus grande peur? Tiens-toi bien : les DRAGONS. Je veux bien qu’elle en ait peur au début, mais comment peut-elle rester aussi butée alors que son compagnon fait tout pour lui être agréable? Je déteste profondément ces personnages qui ne croient en rien, sauf en leur propre bêtise.

Quant aux autres héros, je les ai beaucoup plus appréciés, notamment Élias! Il est intelligent et ne se laisse pas facilement abattre, malgré l’équipe de bras cassés qui l’entoure… Kira est le cliché de la fille chiante qui refuse l’aide de tout le monde, et Poll… sincèrement, je l’ai trop peu vu pour en avoir une idée précise, puisqu’il passe son temps à se la jouer solo… 🙄

En bref : un petit roman agréable qui décrit bien les sentiments humains, et qui a assez d’action entre ses pages pour que le lecteur ne s’ennuie pas! Ce n’est certainement pas la perle de l’année, mais je suis quand même contente de m’y être intéressée 😗


03-ma-note

3


Et voilà pour cette chronique! Même si je ne pense pas lire les tomes suivants dans l’immédiat, je n’exclus pas la possibilité de le faire un jour 😇 À voir!

Sur ce, je te souhaite un bon dimanche 😘
À demain!
Publicités

Une réflexion au sujet de « chronique ; L’Œil du Dragon (tome 1 : Vulcain), Mark Robson »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s