Chroniques

chronique ; Nos étoiles contraires, John Green

nec-1

Éditions Nathan • 16,90€ • 336 pages

01-resumeHazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.

Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.


02-mon-avisÇA Y EST : j’ai enfin lu le fameux Nos étoiles contraires! Comme je l’avais déjà mentionné dans une précédente vidéo, je ne m’étais encore jamais penchée sur le cas John Green… Heureusement, lors d’une visite à la bibliothèque, j’ai fini par trouver ce roman, qui est quand même difficile à louper avec le bleu si flashy de sa couverture 😋

Pour être franche, je ne m’attendais pas DU TOUT à autant aimer ce bouquin! Dès les premières pages, je l’ai trouvé puissant, très intense, avec un franc-parler désarmant qui lève à sa manière le tabou sur les maladies graves chez les plus jeunes. On n’a pas droit à un récit édulcoré qui se base essentiellement sur la psychologie ; non, ici, on a tout ce qui rend la perte de santé si terrible. Je suis contente d’avoir pu le lire, ne serait-ce que pour ça!

Hazel, l’héroïne, est une jeune fille malade qui m’a profondément touchée. L’auteur a choisi de lui donner la parole, et c’est notamment grâce à SA manière de voir les choses, de les dire, que j’ai pu passer un si beau moment. Elle a su me montrer l’un des aspects les plus fragiles de l’être humain avec beaucoup de justesse, et me faire réfléchir sur certaines choses…

Pour finir, j’avais envie de te parler du style de John Green lui-même : je l’ai trouvé vraiment magnifique, capable de décrire chaque situation avec émotion et vérité. Il est parvenu à me faire aimer ses personnages presqu’immédiatement, et ce même si je pense que Hazel a été mieux « travaillée » qu’Augustus… (Mais son amour pour elle rattrape tout 💙)

En bref : un roman qui m’a retournée et fait pleurer toutes les larmes de mon corps! Je l’ai adoré, et ce même si ce n’est pas un coup de cœur 😌 Si je devais ne citer qu’une seule qualité pour cette lecture, ce serait sans doute le fait que Hazel et Augustus vivent à travers ce qu’ils ressentent, leur amour – pas à travers leurs corps malades ❤️

fraise


03-ma-note

4


Et voilà pour cette chronique! (La dernière de 2016… 😱)

On se retrouve demain pour le dernier article de l’année! 😁

FacebookTwitterInstagram

Publicités

3 réflexions au sujet de « chronique ; Nos étoiles contraires, John Green »

  1. Je partage totalement ton avis ! Pour ma part Augustus m’a vraiment paru être le mec DÉTESTABLE au début du livre comme du film, genre « sûr de lui qui se la pète »… Et finalement je suis tellement tombée sous son charme 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s