Chroniques

chronique ; Entre deux mondes, Stéphanie Lagalle

autres-livres

Éditions Amazon Kindle6€ • 172 pages

RésuméIllan vit sur la planète Hodrion. Le jour de ses dix-sept ans, la technologie nommée Destinée va lui désigner l’identité de sa moitié. Il n’y a pas de choix possible. Le visage qui apparaît sur l’écran est troublant, envoûtant, c’est Léna… une terrienne.


Mon avisPour le coup, écrire cette chronique est assez difficile pour moi… Cette lecture m’a été gentiment proposée par l’auteure, et je me sens coupable… Car je n’ai pas aimé son roman comme je pensais le faire.

Dès les premières pages, un problème s’est posé d’emblée : le style. Malheureusement, je l’ai trouvé tout sauf fluide, avec de gros soucis de ponctuation, des phrases parfois trop longues, et beaucoup de répétitions

J’ai également été déçue par des incohérences qui ont gâché mon plaisir à certains moments, rendant impossible toute tentative de crédibilité : ainsi, on rencontre Illan, un adolescent (donc MINEUR), qui achète une maison sans aucun souci particulier… C’était rigolo, mais je ne pense pas que ce soit l’effet recherché à la base. J’ai eu cette impression que je retrouve malheureusement dans certains romans… Un arrière-goût de « pas assez », comme je le dis souvent. J’aurais aimé en apprendre plus sur Hodrion, la planète d’Illan, ne serait-ce que pour m’éloigner pendant quelques pages de l’idylle entre Léna et lui, qui prend vraiment TOUTE la place…

Toujours dans la catégorie « trucs qui dérangent », j’avais envie de te parler de certains clichés que j’ai pu relever au cours de ma lecture. Ils sont à la limite du sexisme, et m’ont juste insupportée. J’en ai noté quelques-uns pour appuyer mon propos :

« Les femmes sont souvent en retard lorsqu’elles ont rendez-vous avec un homme, car elles sont indécises face à leur tenue, leurs bijoux, leur maquillage… Le stress les rend indécises. »

« C’est un mec et comme tu le sais, ils aiment tous cet acteur. » (en parlant de Vin Diesel)

« Comme je ne suis pas un menteur, je dis franchement que j’ai observé Léna… sous la douche. Eh oui, je sais que ce n’est pas très chevaleresque, mais qu’y puis-je, je ne suis qu’un mâle amoureux, rien de plus, rien de moins. »

Voilà voilà. Le reste passe encore, mais là, non. Pas du tout.

Malgré tout, je préfère ne pas rester sur une note pessimiste! Cette histoire a quand même un petit côté touchant, qui m’a poussée à la terminer. Le lien entre les deux protagonistes est puissant et prône la tolérance et la confiance au sein d’un couple. C’était bien pensé, et le dénouement qui les unit était plutôt réussi!

En bref : un roman que je n’ai pas aimé, mais qui a tout de même de jolies qualités à ne pas mettre de côté! Un grand merci à Stéphanie Lagalle pour sa confiance, en espérant que mes critiques ne seront pas vues comme de la méchanceté gratuite, car ce n’est pas du tout le cas… 😓


Ma note

2Vu mon avis mitigé qui penche plus du côté négatif que positif, je me suis finalement décidée pour un 2/5. J’aurais pu adorer ce roman vu le pitch proposé par l’auteure, mais avec tout ce que j’ai constaté ci-dessus… Peut-être une prochaine fois! 😉


Et voilà pour cette chronique! Je sais qu’elle n’est pas forcément agréable à découvrir, mais comme tu le sais, je privilégie toujours la sincérité sur mon blog 😊

Sur ce, je te souhaite une bonne soirée! Belles lectures ~ ☕️

FacebookTwitterInstagram

Publicités

6 réflexions au sujet de « chronique ; Entre deux mondes, Stéphanie Lagalle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s