Chroniques

chronique ; Beautiful Bastard (tome 1), Christina Lauren

9ufc

Éditions Hugo Roman17€ • 400 pages

RésuméL’esprit vif, bosseuse et volontaire, Chloé Mills n’a qu’un seul problème, son patron : Bennett Ryan. Exigeant, direct, dépourvu de tact, ou d’une quelconque considération à l’égard d’autrui, il est absolument… irrésistible. Un salaud magnifique.
Bennett retourne à Chicago après avoir séjourné en France pour jouer au sein de l’entreprise familiale qu’il dirige, un grand groupe de media, un rôle de premier plan. Rien ne laissait supposer que son assistante chargée de l’aider à distance lorsqu’il était à l’étranger, puisse se révéler être, cette sublime créature – dotée d’une innocence toute provocatrice et absolument exaspérante – avec laquelle il allait désormais devoir travailler chaque jour.
Malgré sa réputation, Bennett n’est pas du genre à entretenir une aventure sur son lieu de travail. Mais Chloé est si séduisante qu’il envisage de faire une entorse à la règle – pour ne pas dire, la faire complètement voler en éclats – si c’est le seul moyen pour lui, de la conquérir, de se l’approprier, de la posséder.
Alors que désir et attirance mutuelle ne cessent de croître jusqu’à un point limite, de non-retour, Bennett et Chloé doivent décider exactement ce qu’ils sont prêts à perdre ou à sacrifier, pour continuer à s’auto-posséder, l’un l’autre sans répit.


Mon avisSi tu veux tout savoir, je ne m’attendais pas tellement à lire Beautiful Bastard. Ça faisait un bon moment que je ne m’étais pas laissé tenter par un livre érotique, et je n’avais pas particulièrement envie de recommencer. Pourtant, quand une personne de mon entourage (💚) m’a prêté le premier tome de cette série à succès, j’ai fini par craquer…

Ce qui est plutôt cool avec Beautiful Bastard, c’est que les personnages ne sont pas chargés en caractéristiques chiantes et rageantes comme dans certaines séries de ce genre que je ne citerai pas. Chloé et Bennett ont tous les deux des caractères forts qui en imposent au lecteur, et qui donnent tout son charme au récit. Ils ne prennent pas de décisions stupides et totalement irréfléchies (du moins pas trop souvent), savent discuter ET se disputer tout en restant matures, et leur intelligence est bien supérieure à celle d’un silex ; donc oui, j’ai bien aimé les personnages! (Ça change… Hein, Tessa?)

Bon, par contre, petit bémol pour l’histoire, que j’ai trouvé au début assez… plate. À peine 20 pages après le début du livre, on se retrouve avec une scène de sexe intense, sans que rien ne puisse nous en avertir ; j’ai tout de suite pensé que c’était un peu abusé de faire ça après seulement quelques pages, sans qu’on en sache un peu plus sur Chloé et Bennett avant. Mais, heureusement, le reste rattrape tout ça! Même si le sexe était un poil trop présent (si si, c’est possible de penser ça même dans un roman érotique), j’ai été touchée par l’histoire qui commence doucement entre les deux protagonistes. Si tu avais peur de lire un roman sans aucune substance, rassure-toi : ce n’est certes pas du Zola, mais ça reste intéressant, avec un contenu suffisamment étoffé!

En bref : un roman érotique sympa avec de bons personnages, une histoire qui emmène vraiment son lecteur quelque part, et une fin touchante qui saura satisfaire les nouveaux venus! Après, reste toujours le « problème » des scènes de sexe très (très) fréquentes… Mais bon, si tu lis ce genre d’ouvrages, ce n’est pas non plus pour imaginer des gens se tenir la main et cueillir des pâquerettes… N’est-ce pas? 😏


Ma note

3« Un roman que j’ai bien aimé mais sans plus »? Ce sera un beau 3/5 pour lui quand même! Le tome 2 est déjà dans ma PAL (merci, F. 💚), et je compte bien le lire prochainement! D’après ce que j’ai compris, il s’agit d’une histoire différente…


Et voilà pour cette chronique! Le genre érotique n’est pas spécialement celui que je préfère, mais ça fait du bien d’en lire de temps en temps, histoire de faire plaisir à sa tête! (Pour ma part déjà pleine de dragons et de créatures pas forcément très sympathiques… 😱)

Sur ce, je te souhaite une fois de plus une bonne semaine, et te dis à très vite pour une nouvelle chronique!

Sans titre-1

Publicités

5 réflexions au sujet de « chronique ; Beautiful Bastard (tome 1), Christina Lauren »

  1. Pour ma part, j’ai détesté ce bouquin >< J'ai trouvé que c'était vulgaire au possible et que, justement, il n'y avait que du cul et rien d'autres. Même ma mère a détesté (alors qu'elle aime ce genre). Moi, je voulais tester… Et bien, j'aurais mieux fait de passer mon chemin ! :-/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s