Chroniques·Coups de cœur

chronique + coup de cœur ; Sublimes Créatures (tome 1 : 16 Lunes), Kami Garcia & Margaret Stohl

vedo

Éditions Hachette • Collection Black Moon • 18€ • 656 pages

RésuméJ’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des États-Unis. Elle était belle et mystérieuse.

Si j’avais su qu’en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction… J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d’avance.

L’amour est-il plus fort que le destin?


Mon avisLe premier tome de la série Sublimes Créatures a été l’un de mes livres favoris lorsque j’étais encore au collège : comme tu le sais déjà (ou pas), j’ai toujours aimé les histoires fantastiques avec des pouvoirs extraordinaires, des créatures inhumaines… La Bit-Lit, quoi! Bref, 16 Lunes était fait pour moi, et le relire a été un grand moment de plaisir!

Le meilleur de ce livre repose sur le point de vue adopté par les deux auteures : celui d’Ethan Wate, un jeune américain qui vit dans le Sud, à Gatlin. Plein d’humour et de remarques censées, son récit est un pur bonheur à découvrir : il ne se plaint pas à longueur de temps comme certains personnages le font souvent, il est courageux, agréable, poli et bien élevé, et surtout, SURTOUT, il est amoureux. Sa façon de parler de Lena Duchannes, cette jeune fille perturbée qui a toujours l’air si affolée, est très touchante et pleine de justesse par rapport aux sentiments que l’on éprouve tous plus ou moins en tant qu’humains. Il ne part pas dans des délires poétiques de trois pages, ni ne passe son temps à parler de sa bien-aimée comme si elle était la seule personne qui compte désormais : non, Ethan n’oublie pas sa famille, ses amis, le lycée, les autres. C’est un personnage vraiment génial ♡

Ce que j’ai adoré également, c’est tout simplement l’histoire en elle-même : Gatlin a beau être un petit coin perdu d’Amérique toujours plongée dans le passé, elle est follement intéressante. J’ai été charmée par les descriptions d’Ethan, par les endroits emblématiques qui font de Gatlin ce qu’elle est. La Guerre de Sécession est omniprésente dans cette petite ville malgré son ancienneté, et le présent se mêle à la perfection aux souvenirs de ces moments.

De plus, le fait que la magie soit introduite à tout ça ajoute un énorme point positif à l’intrigue, de par son originalité et ses mystères. Lena Duchannes est un personnage qui ne livre ses secrets que page par page, au compte-goutte, laissant durer le suspense. Macon Ravenwood, la famille Duchannes, les Enchanteurs, la séparation entre Ténèbres et Lumière : tous ces gens, tous ces pouvoirs, tous ces noms, tout contribue à donner une vision de la magie totalement différente au lecteur. Avec 16 Lunes, on va bien au-delà de la simple sorcellerie : ici, la magie est une question de vie ou de mort qui secoue des familles entières depuis toujours.

Le style à quatre mains des auteures est vraiment très agréable à lire : on tombe quelques fois sur un mot un peu compliqué (il faut noter qu’Ethan est un grand lecteur de classiques), mais le reste est limpide et très soigné, comme toujours. J’ai dévoré les 600 pages de cette « brique » sans difficulté, tant l’histoire m’a plu, tant les personnages m’ont semblé attachants. Un coup de cœur pour moi, que je ne peux que te conseiller chaudement!


Ma note

5Ce sera donc un beau 5/5 pour ce premier tome, qui m’a rappelé tellement de bons souvenirs! J’ai 17 Lunes, le tome 2, qui m’attend bien gentiment dans ma bibliothèque : peut-être fera-t-il partie de ma PAL du mois de Mars?


J’ai remarqué que pas mal des lecteurs du blog n’appréciaient pas 16 Lunes et préféraient le film Sublimes Créatures (la bande-annonce est juste ici). Personnellement, je n’ai même pas su regarder ce dernier en entier, tant je le trouvais raté par rapport au petit bijou qu’est le livre pour moi… Trop de détails ont été changés, trop de libertés ont été prises, et je ne supporte pas les adaptations qui ne sont pas fidèles.

Quoi qu’il en soit, j’espère que tu auras aimé cette chronique! Passe une bonne fin de semaine (courage, c’est bientôt le week-end!) ♡

Sans titre-1

Publicités

4 réflexions au sujet de « chronique + coup de cœur ; Sublimes Créatures (tome 1 : 16 Lunes), Kami Garcia & Margaret Stohl »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s