Chroniques

chronique ; Le Joyau (tome 1), Amy Ewing

lbrb

Éditions Robert Laffont • Collection R • 17,90€ • 468 pages

RésuméVous êtes plus précieuse que vous ne le pensez.

Le Joyau, haut lieu et cœur de la Cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir mère-porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance…
Achetée lors de la Vente aux Enchères par la duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers…


Mon avisJe suis un peu superficielle dans le sens où j’adore quand les livres ont de jolies couvertures : j’ai tendance à plus me diriger vers celles qui me semblent belles que vers celles qui sont plutôt banalesDu coup, quand j’ai aperçu la beauté qu’est le premier tome du Joyau au détour d’un rayon, j’ai immédiatement craqué, et je me suis emparée de ce livre. Alors, l’histoire m’a semblé tellement envoûtante, tellement originale, que je me suis promis de le lire un jour… Eh bien voilà, c’est chose faite!

J’ai accroché dès le début : on entre directement au cœur de l’action, dans la vie de Violet, jeune mère-porteuse destinée à être vendue le lendemain du jour où la série commence. J’ai vraiment apprécié ce début qui plonge le lecteur dans la Cité solitaire sans tarder, et qui lui dévoile au fur et à mesure des éléments-clés qui lui permettront de comprendre la suite de l’histoire, mais sans trop en dire ; l’auteure garde une part de suspense, et c’est cette dernière qui m’a empêchée de reposer ce livre avant de l’avoir fini… La fluidité de l’écriture, l’aspect un peu poétique qu’il y a chez Violet, tout cela m’a vraiment aidée à passer un moment de lecture très agréable!

Aussi, le monde de la Cité solitaire m’a énormément plu : j’ai adoré cette idée de dresser des murs entre les catégories sociales – pauvres, fermiers, ouvriers, commerçants et personnalités royales. Cela m’a un peu fait penser au manga Shingeki no Kyojin (L’Attaque des Titans en français), avec les murs érigés autour de la ville pour empêcher les titans d’entrer ; ici, dans Le Joyau, on veut empêcher la mer d’engloutir toute vie, et les différentes catégories sociales de se mélanger. Cette histoire pose énormément de questions importantes et fait beaucoup réfléchir, et c’est là qu’on prend réellement conscience du fait qu’elle était à la base destinée à être la thèse d’Amy Ewing!

Les personnages sont également très intéressants et ont tous un rôle à jouer au sein du roman ; contrairement à d’autres livres où on retrouve des personnages « coup de vent », avec Le Joyau j’ai été ravie de constater que chacun dispose d’une force particulière et a son importance! (J’ai adoré Raven, notamment ♡) En revanche, je dois bien avouer que Violet m’a parfois un peu agacée, d’une part car elle fait partie de ces personnages parfaits en tous points, d’autre part car elle avait des réactions carrément stupides et irréfléchies sous le coup de la colère, qui mettaient ses proches en danger et elle en même temps… Malgré tout, elle a su se rattraper grâce à la fidélité dont elle sait faire preuve, ainsi qu’à son caractère rebelle qui donne toute sa force et son rythme à la narration!

En bref : un livre très agréable et très bien écrit qui revient sur des questions importantes concernant notre société, et qui met en avant les Droits de l’Homme! Des personnages attachants et puissants, un environnement cruel mais passionnant, une histoire d’amour magnifique… Si tu n’as pas encore lu ce premier tome du Joyau, alors fonce, je peux te dire que tu ne le regretteras pas!


Ma note

4Un très bon livre selon moi qui mérite un beau 4/5! Je te le conseille vraiment, car c’est rare de trouver un roman aussi agréable à lire et qui fait réfléchir en même temps sur des sujets aussi importants!


Et voilà pour cette chronique qui a mis beaucoup trop de temps à arriver sur le blog… Je suis désolée, je suis moins active en ce moment, mais je t’avoue qu’avec les cours et tout ce qui va avec, j’ai plus de mal à être présente sur les réseaux sociaux et ici…

Mais pas de panique, les vacances de Février arrivent à grands pas, et je sens de nombreux articles prêts à déferler sur mon blog pour l’occasion, ahah!

Sur ce, je te souhaite un bon dimanche, et te dis à demain pour le huitième C’est lundi, que lisez-vous? du blog! ♡

Sans titre-1

Publicités

7 réflexions au sujet de « chronique ; Le Joyau (tome 1), Amy Ewing »

  1. J’aime beaucoup la façons dont tu présentes ton blog, c’est sympa l’idée d’ailes de dragons 😉

    Et j’avoue que Violet est parfois trop parfaite, elle et Ash sont trop parfaits tous les deux d’ailleurs… Mais je l’ai trouvé moins gamines que certaines autres nana de livre et ça faisait quand même du bien 🙂 !

    J’avoue que je l’ai pris aussi pour la beauté de sa couverture, on aura beau dire ça nous influencera toujours 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s